Sauvegarde WordPress FTP : Guide complet

par | 19 Nov 2021 | Tutoriels, WordPress

Vous connaissez sans doute déjà l’importance capitale de disposer d’un procédé de sauvegarde. Dans cet article, nous allons nous pencher sur l’exécution d’une sauvegarde WordPress par FTP.

 

 

1. Importance de la sauvegarde (par n’importe quel moyen)

Mettre en place un système efficace constitue une forme d’assurance de votre site web. Ainsi, le jour où un incident des plus stressants se produit, comme un piratage, une erreur accidentelle ou une mise à jour qui tourne mal, vous pourrez simplement restaurer l’une de vos sauvegardes en quelques minutes et oublier ce contretemps aussitôt.

La méthode la plus simple repose sur l’utilisation d’une extension complète et robuste. Actuellement, la meilleure solution est UpdraftPlus qui propose gratuitement des sauvegardes automatisées et des restaurations en quelques clics.

Cependant, il arrive que vous ne puissiez pas installer d’extension supplémentaire ou qu’un système automatique consomme trop de ressources sur votre serveur. Dans ce cas, la sauvegarde WordPress par FTP reste un moyen sûr, même si plus chronophage, de préserver votre site.

 

2. WordPress se compose de plusieurs éléments distincts

WordPress se compose de deux parties distinctes qu’il faudra sauvegarder. Il s’agit d’une part de la base de données, et d’autre part des fichiers. La base de données comporte l’ensemble du contenu de votre site, comme les articles, les pages, les commentaires, les comptes d’utilisateurs et d’autres paramètres de WordPress et de vos extensions. Par ailleurs, les fichiers contiennent le code du cœur de WordPress, des thèmes et des extensions, mais également vos médias et tout le contenu téléversé par les utilisateurs.

 

Composants de WordPress
Composants de WordPress

 
Que ce processus soit effectué manuellement ou automatiquement, il est très important de copier à la fois la base de données et les fichiers. Il est vrai que certains fichiers peuvent être exclus de la sauvegarde, notamment ceux du cœur de WordPress. Ces derniers ne devraient jamais être modifiés et peuvent être téléchargés sur le site de WordPress.

En théorie, il est possible de ne sauvegarder que les fichiers wp-config.php et .htaccess, le dossier wp-content et tout autre fichier que vous aurez ajouté au dossier racine de votre site. Néanmoins, ceci implique que lors d’une restauration et selon la gravité du problème, il sera peut-être nécessaire de télécharger et de réinstaller ces fichiers et dossiers, ce qui prendra davantage de temps. Par précaution, je vous recommande de sauvegarder l’entièreté de votre dossier racine.

 

3. Faire une sauvegarde WordPress FTP des fichiers

La sauvegarde WordPress par FTP vous permet uniquement de copier les fichiers. Comme évoqué, la base de données est également cruciale pour que la démarche soit utile. Par conséquent, il sera nécessaire, dans un second temps, de la copier également.

 

3.1 Comment se connecter via FTP

Pour copier les fichiers, il convient tout d’abord de se connecter à son serveur via FTP. Pour cette étape, un client FTP est nécessaire. Je vous recommande d’installer le client FTP FileZilla qui est libre de droits et comporte toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin.

 

Choisissez le client FileZilla pour transférer des fichiers
Choisissez le client FileZilla pour transférer des fichiers

 
En ouvrant le programme, les fichiers locaux se trouvent à gauche et, après connexion, les fichiers du serveur à droite.

Présentation des fichiers locaux à gauche et distants à droite dans FileZilla
Présentation des fichiers locaux à gauche et distants à droite dans FileZilla

 
L’étape suivante consiste à créer un compte FTP si vous n’en possédez pas un par défaut. En fonction de votre interface, les choses se présenteront différemment. Mais vous devrez trouver un menu FTP ou comptes FTP qui vous permettra de créer un compte.

Création de comptes FTP dans cPanel
Lien vers la gestion des comptes FTP dans cPanel

 
Il s’agira de choisir un nom d’utilisateur et un mot de passe et d’associer soit le dossier racine, soit le dossier ou répertoire d’un site spécifique à ce compte. De cette manière, en vous connectant via FTP, c’est à ce dossier particulier que vous pourrez accéder.

Ensuite, vous devrez saisir les données nécessaires à votre connexion FTP : le nom d’hôte, l’identifiant de connexion et le mot de passe. Le plus souvent, ces données de connexion se retrouvent sur votre compte d’hébergement. Par ailleurs, si vous venez de créer un compte FTP, vous devriez les avoir sous la main. Sinon, elles vous ont certainement été envoyées par email lors de la création de votre compte chez votre hébergeur.

 

Informations de connexion nécessaires pour atteindre votre serveur
Informations de connexion nécessaires pour atteindre votre serveur

 
Si vous ne trouvez pas vos identifiants de connexion et que vous ne pouvez pas créer de compte FTP supplémentaire, je vous recommande de contacter l’assistance technique de l’entreprise. Notez aussi que si vous utilisez un service comme Cloudflare, votre nom d’hôte doit être explicitement l’adresse IP de votre serveur. Vous trouverez également celle-ci sur votre compte d’hébergement.

Pour faciliter vos connexions FTP ultérieures, je vous recommande d’utiliser le gestionnaire de sites disponible dans FileZilla (Fichier > Gestionnaire de Sites) qui permet une connexion en un seul clic après configuration.

 

Gestionnaire de sites de FileZilla
Gestionnaire de sites de FileZilla

 

3.2 Copier les fichiers

Après connexion à votre serveur, vous devrez peut-être naviguer vers l’emplacement adéquat. En général, votre site se trouve dans un dossier nommé public_html. Il se peut que plusieurs sites s’y trouvent. Dans ce cas, il convient de sélectionner le dossier qui porte le nom du site que vous souhaitez sauvegarder.

Une fois à l’endroit correct, vous trouverez une structure de dossiers et fichiers similaires à celle-ci :

 

Structure des fichiers de WordPress
Structure des fichiers de WordPress

 
Pour sauvegarder vos fichiers WordPress, il suffit de sélectionner l’ensemble des dossiers et des fichiers à droite et de les copier sur votre ordinateur à gauche par un simple glisser-déposer. Il sera utile de créer un dossier de sauvegarde dans lequel conserver les fichiers copiés.

 

Sélectionnez les fichiers pour réaliser une sauvegarde WordPress FTP
Sélectionnez les fichiers pour réaliser une sauvegarde WordPress FTP

 
Ce processus peut prendre un certain temps en fonction de la taille d’un site, notamment s’il s’y trouve de nombreux fichiers média. Pour se révéler efficace, une sauvegarde WordPress par FTP devra être effectuée chaque fois qu’un élément est modifié sur votre site.

 

Réalisation d’une sauvegarde WordPress FTP
Réalisation d’une sauvegarde WordPress FTP

 

4. Faire une sauvegarde manuelle de la base de données

Sans sa base de données, un site WordPress ne peut pas fonctionner correctement. Elle comporte le contenu d’un site, mais aussi l’emplacement des médias sur les pages et dans les articles ainsi que des paramètres essentiels de WordPress. Il est donc important de la sauvegarder également. D’abord, vous devrez vous connecter à l’interface phpMyAdmin.

 

4.1 Comment se connecter à phpMyAdmin

C’est à nouveau sur votre compte d’hébergement que vous trouverez les données indispensables pour vous connecter à cette interface. Vous aurez besoin d’un lien direct ou d’un lien vers la page de connexion. Dans le deuxième cas, un nom d’utilisateur et un mot de passe seront nécessaires. Je vous recommande à nouveau de contacter l’assistance technique si vous ne trouvez pas ces données sur votre compte d’hébergement.

 

Lien de connexion à phpMyAdmin dans cPanel
Lien de connexion à phpMyAdmin dans cPanel

 

4.2 Exporter la base de données

Une fois la connexion établie, il est essentiel de sélectionner la base de données correspondante au site que vous souhaitez sauvegarder. Si votre compte d’hébergement ne comporte qu’un seul site, une seule base de données devrait se trouver dans phpMyAdmin. Si vous possédez plusieurs sites, veillez à choisir la base de données correcte.

Sans son nom, il se peut que vous ne la trouviez pas. Dans ce cas, en revenant au dossier racine de votre serveur ou de votre sauvegarde de fichiers, vous pourrez ouvrir le fichier wp-config.php avec un éditeur de texte, par exemple Notepad++.

 

Fichier wp-config.php
Fichier wp-config.php

 
Puis, pour trouver le nom de votre base de données, il faut localiser la ligne de code suivante :


    define('DB_NAME', 'nom_de_votre_base_de_données');

 

Localisez le nom de la base de données dans le fichier wp-config.php
Localisez le nom de la base de données dans le fichier wp-config.php

 
Elle se trouve généralement vers le haut du document, juste après le bloc de commentaires. La dernière partie de cette ligne de code comprend le nom de votre base de données avec lequel il sera ensuite facile de la localiser.

Puis, sélectionnez la base de données de votre site dans phpMyAdmin avant de cliquer sur l’onglet Exporter. Ensuite, cliquez sur l’onglet Exécuter pour exporter une copie de votre base de données. Le fichier que vous téléchargez de cette manière doit comporter une extension “.sql”. Si ce n’est pas le cas, vous devrez sélectionner SQL dans le menu déroulant “Format”.

 

Procédé à suivre pour effectuer une sauvegarde de la base de données
Procédé à suivre pour effectuer une sauvegarde de la base de données

 

5. Restaurer une sauvegarde manuelle

Pour restaurer une sauvegarde effectuée comme décrite plus haut, il convient de procéder en deux temps et de restaurer d’une part les fichiers et d’autre part la base de données. Dans tous les cas, je vous recommande de réaliser une sauvegarde complète avant de restaurer quoi que ce soit. De cette manière, si le processus échoue, vous aurez toujours la possibilité de revenir en arrière.

 

5.1 Restaurer les fichiers

Pour restaurer vos fichiers, vous devrez à nouveau vous connecter via FTP à votre serveur. Si vous avez enregistré vos données de connexion, cette étape se révélera très rapide. Si non, je vous invite à consulter plus haut le paragraphe dédié à la connexion via FTP.

Après connexion, vous pourrez procéder à l’inverse d’une sauvegarde et copier vos fichiers depuis votre ordinateur vers votre serveur. Veillez à bien conserver la structure des dossiers et des fichiers. En effet, les chemins d’accès sont essentiels dans WordPress et un fichier mal placé pourrait provoquer une erreur.

 

5.2 Restaurer la base de données

Enfin, il faudra à nouveau vous connecter à phpMyAdmin pour restaurer votre base de données. Pour ce faire vous devrez suivre les instructions mentionnées plus haut, mais après avoir sélectionné la base de données adéquate que vous souhaitez restaurer, cliquez sur Importer, et non Exporter. Puis, en cliquant sur le bouton “Choisir un fichier”, vous pourrez sélectionner le fichier de sauvegarde de votre base de données avant de cliquer sur Exécuter.

 

Importer la base de données
Importer une sauvegarde de la base de données

 

Restaurer la base de données
Restaurer la base de données

 

6. Conclusion

Peu importe la méthode que vous choisissez, le plus important dans une sauvegarde reste de l’effectuer régulièrement et au moins à chaque fois que votre site est modifié. Sans cela, vous courez inévitablement le risque de voir votre site anéanti par une erreur banale, que vous en soyez responsable ou non.

Dites-moi dans les commentaires quel est le processus de sauvegarde que vous avez mis en place.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réservez votre audit SEO gratuit et recevez un rapport personnalisé sur la santé de votre site web